Pavillon de la Wrong Biennale
Du 1er février au 1er mars sur waitingthesun.fr

Waiting for the sun est une exposition en ligne présentant une œuvre par jour.Celle-ci sera diffusée une heure avant chaque levé de soleil à Paris (GMT+1), et sera représenté avec dans une différente version chaque mois entre le 1er novembre et le 1er mars.
Ce protocole répétitif impose une temporalité et une localisation à internet, un médium qui dépasse justement ces concepts. Il rappelle aussi la notion de création : chaque jour, nous créons consciemment et inconsciemment.

Avec :
39 days, Adrien Julliard, Alice Simionovici, Alisson Schmitt, Anna Zoria, Armelle Rabaté, Carla Alis, Charlotte Thouvenin, Chloé Boulestreau, Clément Bleu-Pays, César Kaci, Elisa Florimond, Elsa Muller, Emilie Krengel, Gatien Becker, Garance Jacob-Steu, Huang Ta Wei, Ismael Alaoui Fdili, Johannes Jakobi, Jonás Fadrique, Juliet Davis, Kanaria, Kuan Chien, Laurence Merle, Louise Covillas, Maëlle Poirier, Marine Zonca, Mathieu Perrin, Paul Dagorne, Pei Yun Tsai, Raphaël Massart, Simon Cacheux, Tzu-Chun Ku, Yue Yuan, Zoé Chauvet, Zhang Zi Xian

Commissariat :
Yves Bartlett et Yue Yuan

Exposition collective
Du 06 au 08 mars 2019 à La Maison Fraternelle (Paris, 5ème)

« Le temple sera peuplé de formes qui nous sont familières. De loin elles se camouflent en paréidolies. Lorsqu’on s’en approche elles tentent en vain de nous dire quelque chose. Des images lointaines refont surface, épuisées de leurs significations. Ces formes nous angoissent ou nous rendent nostalgiques. Elles procurent une sensation d’inertie douloureuse, indices d’élans brisés ou d’expériences échouées.
Restent les souvenirs de ceux qui ont tenté de fuir Pompéi, devenus pièces de musées. Subsistent ces pop-stars, changées en statues de cire, qui font nos cauchemars. On voudrait que ces formes s’articulent ensemble pour construire une phrase. Qu’elles parviennent finalement à nommer la malédiction qui les a condamnées. À la place elles préfèrent se vomir les unes sur les autres : morceaux de pâte à modeler célébrant un sabbat auquel nous ne sommes pas conviés. »

Artistes exposants :
Juliette Ayrault, Raphaël-Bachir Osman, Margaus Ballagny, Léo-Paul Barbault, Paul Bonlarron & Nathan Bonnaudet, Julien Calemard, Campagne, Maxence Chevreau, Clément Courgeon, Amélie Coutures, Louise Margot Décombas, Pierre Delmas, Eden Hotel, Frederik Exner, Elisa Florimond, Éléonore Geissler, Théo Ghiglia, Gaspard Hers, Romain Jaccoud, Cesar Kaci, Charlotte Keslassy, Skander Mestiri, Louis Meyer, Clément Rosenberg, Temporary Wizard Group, Dorian Vallet-Oheix

Commissariat d’exposition :
Maureen Béguin, Raphaël Guillet, Raphaël Massart & Brieuc Schieb
Graphisme :
Chloé Cordiale
Photos :
Romain Darnaud, Lucas Charrier

Exposition collective et publication
Du 21 au 23 février 2020 au DOC! (Paris, 19ème)

D’une part publication imprimée et d’autre part exposition, Portail est un projet se déployant dans les deuxième et troisième dimensions.
Un portail est, dans l’imaginaire mythologique, fantastique et de science-fiction, un élément marquant un passage entre les mondes, les temporalités, les états. Portail s’intéresse au dessin et à sa mise en espace. Les participant·e·s ont été invité·e·s à concevoir un projet en 2D sur une double page A4 ainsi que son déploiement dans un espace d’exposition afin d’explorer la question du dessin augmenté.

Artistes exposants :
Juliette Dérutin, Céline Furet, Lucas Hadjam, Naomi Heinrich, Marine Montagné, Mathis Perron, Lia Pradal, Auriane Preud’homme, Sophie Rogg, Mathilde RosselloRochet, Maria Savykine, Chloé Serre et Marine Zonca

Commissariat :
Céline Furet, Mathilde Rossello Rochet, Lucas Hadjam, Timothée Villemur, Adélaïde Couillard Bach

Conception de la scénographie de la soirée de restitution du 22 novembre 2019 au Palais de Tokyo (Paris, 16ème)

Conception :
Raphaël Massart, Lucas Durendeau, Ismail Alaoui Fdili, Camille Peyrachon et Lucas Hadjam

Exposition collective
Du 04 au 13 septembre 2019 à la Galerie Folle Béton (Paris, 17ème)

A l’occasion de la Paris Design Week, des jeunes designers et artistes présentent des séries d’objets aux fonctions floues, absurde, voir incompréhensibles.

Artistes exposants :
Cécile Bouffard, Théophan Bredoux, Simon Déliot, Caroline Drieu, Glenn Espinosa, Shih-Yen Huang, Raphaël Massart, Roxane Philippon, Reem Saleh, Raphael Serres, Arthur Yaya

Commissariat :
Yves Bartlett et Henri Guette
Illustration de couverture :
Maëlle Foix
Photos :
Lucas Charrier

Exposition collective
Du 06 au 27 août 2019 à la Galerie Folle Béton (Paris, 17ème)

« L’été tant attendu sera-t-il à la hauteur de nos films de vacances ? Il suffit d’un imprévu, d’une contrariété pour se sentir perdu dans la chaleur d’un Paris désert. Delphine ne sait pas si elle reste ou si elle part, si elle va à la mer ou à la montagne. Le personnage errant du Rayon vert d’Eric Rohmer est confronté au temps libre dans ce qu’il a de plus vertigineux : l’embarras du choix. Les vacances nous laissent face à nous mêmes, seul.e ou entre ami.e.s, elles nous amènent à prendre position, à s’affirmer face à de nouvelles rencontres. Alors que nous sommes toujours tenté.e.s de remettre à plus tard, le rythme des jours nous rattrape. Le rayon vert est le dernier rayon du soleil à frapper sur la mer. Il est dit, notamment par Jules Verne que celui qui en est témoin voit un instant clair dans son cœur. Même quand les conditions climatiques le permettent, le rayon vert a quelque chose d’insaisissable ; c’est un évènement qui nous dépasse. On a beau prêter attention aux signes, comme aux cartes à jouer dans la rue, il nous faut avancer à tâtons, avancer pour mieux revenir sur nos pas. Si la lumière et le paysage peuvent agir à la manière de révélateurs romantiques et insuffler un sentiment d’harmonie, le regard que nous portons sur nos expériences nous appartient. Le rayon vert apporte peut-être une émotion profonde, il nous permet d’avancer dans un été irrésolu. »

Henri Guette

Artistes exposants :
Charlotte Dalia, Maëlle Foix, Alex Hutwhol, Tzu-Chun Ku, Antoine Medes, Dalle Park-Chae, Biole Park Chae, Felix Shinera

Commissariat :
Yves Bartlett et Henri Guette
Illustration de couverture :
Maëlle Foix
Photos :
Lucas Charrier

Exposition collective
Du 08 au 28 avril 2019 à la Galerie Folle Béton (Paris, 17ème)


Restitution d’une participation collective à la foire d’art contemporain Vilnius Art Fair 2019 sous l’invitation de la galerie Jérome Nivet-Carzon.

Artistes exposants :
Marius Astruc, Yves Bartlett, Paul Dagorne, Albane Monier, Jean-Baptiste Lorthois,Baptiste Verrey, Yue Yuan.

Graphisme :
Paul Dagorne
Photos :
Lucas Charrier

Festival compétitif
Le 03 et 04 Juillet 2019 à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs

Pour sa première édition, une vingtaine de films de jeunes artistes a été sélectionnée et projetée en plein air, dans la cour de l’École des Arts Décoratifs. Les projections étaient précédés de concerts de musique ambient et une diffusion de vidéo VR.

Artistes sélectionnés :
Sidonie Boiron, Lucie Vuillaume, Flora Marcia (Prix du jury), Guillaume Seyller, Elsa Brès, William Didier, Martin Graf (prix du public), Wanrong Song, Lise Remon, Alisson Schmitt, Gen Ueda, Leïla Chaix, Dorian Vallet-Oheix, Elsa Muller, Baptiste Delengaigne, Marin Martinie, Zi Seon IM, Manon Riet, Thomas Amico, Jonathan Phanhsay-Chamson, Margot Clavel, Gaspar Wilmann (prix du jury), Heloïse LeBail, Ycar Von Ondenval, Lucas Durendeau, Adeline Care, Ines Sieulle Les musiciens: Exocoetidæ, Orque, Exocoetidæ, Silx

un jury constitué de :
Judith Abensour (réalisatrice, théoricienne des arts et du cinéma)
Alain Delercq (artiste plasticien)
Philippe Bettinelli (conservateur du patrimoine)

Graphisme :
Émilie Noyer et Julie Noyer
Photos :
Lucas Charrier

Exposition personnelle
Du 10 mai au 21 mai 2019 à la Galerie Folle Béton (Paris, 17ème)

Exposition personnelle de Corentin-Laplanche Tsu-Tsui, récemment diplômé de la section photo-vidéo de l’ENSAD.

Exposition collective
Du 08 au 28 avril 2019 à La Maison Fraternelle (Paris, 5ème)

+333 regroupe les œuvres de jeunes artistes plasticien·ne·s, graphistes, designers et scénographes élèves de l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, des Beaux-Arts de Paris et des jeunes diplômé·e·s d’écoles d’art. Prenant appui sur l’architecture en trois parties du lieu dans lequel elle s’inscrit (deux espaces intérieurs et un jardin), l’exposition propose aux participant·e·s d’imaginer trois pièces, une pour chacun des espaces. Ce protocole de création, qui permet de penser la série, la succession, la différence et la contrainte, a inspiré le titre de l’exposition, +333, qui suggère autant les mathématiques, l’annuaire téléphonique et la numérologie.

Artistes exposants:
Gaëtan Bas, Olivier Bémer, Léonore Camus-Govoroff, Roméo Ciavaldini, Perrine Forest, Lucas Hadjam, Gauthier Kriaa, MMMH GROUP (Maureen Béguin & Morgane Le Doze), Sophie Rogg, Sidonie Ronfard, Laura Sifi

Commissariat d’exposition:
Mathilde Belouali-Dejean, Alice Lejeune et Nicolas Letellier.

Pour vous tenir informé des expositions et évènements organisés par Folle Béton

 

Instagram, Facebook, e-mail

 

Herbe armée
L'herbe est armée, sur fond gris de béton, ce site web est cimenté par Paul Bouigue à l'orée de Turin, via Padova, 32.