2020 – baʿal-pə[ġ]ʿōr

Exposition collective
Du 06 au 08 mars 2019 à La Maison Fraternelle (Paris, 5ème)

« Le temple sera peuplé de formes qui nous sont familières. De loin elles se camouflent en paréidolies. Lorsqu’on s’en approche elles tentent en vain de nous dire quelque chose. Des images lointaines refont surface, épuisées de leurs significations. Ces formes nous angoissent ou nous rendent nostalgiques. Elles procurent une sensation d’inertie douloureuse, indices d’élans brisés ou d’expériences échouées.
Restent les souvenirs de ceux qui ont tenté de fuir Pompéi, devenus pièces de musées. Subsistent ces pop-stars, changées en statues de cire, qui font nos cauchemars. On voudrait que ces formes s’articulent ensemble pour construire une phrase. Qu’elles parviennent finalement à nommer la malédiction qui les a condamnées. À la place elles préfèrent se vomir les unes sur les autres : morceaux de pâte à modeler célébrant un sabbat auquel nous ne sommes pas conviés. »

Artistes exposants :
Juliette Ayrault, Raphaël-Bachir Osman, Margaus Ballagny, Léo-Paul Barbault, Paul Bonlarron & Nathan Bonnaudet, Julien Calemard, Campagne, Maxence Chevreau, Clément Courgeon, Amélie Coutures, Louise Margot Décombas, Pierre Delmas, Eden Hotel, Frederik Exner, Elisa Florimond, Éléonore Geissler, Théo Ghiglia, Gaspard Hers, Romain Jaccoud, Cesar Kaci, Charlotte Keslassy, Skander Mestiri, Louis Meyer, Clément Rosenberg, Temporary Wizard Group, Dorian Vallet-Oheix

Commissariat d’exposition :
Maureen Béguin, Raphaël Guillet, Raphaël Massart & Brieuc Schieb
Graphisme :
Chloé Cordiale
Photos :
Romain Darnaud, Lucas Charrier

Instagram, Facebook, e-mail
Herbe armée, Folle Béton
L'herbe est armée, sur fond gris de béton, ce site web est cimenté par Paul Bouigue à l'orée de Turin, via Padova, 32.